Le drapeau royal de l'Union (Union Jack)

Le drapeau royal de l'Union

Généralités

Le drapeau royal de l'Union, généralement appelé « Union Jack », a fait sa première apparition au Canada, après 1610, avec l 'arrivée des Britanniques à Terre-Neuve. Même si l'usage du « Red Ensign » s'est généralisé, de la Confédération jusqu'à l'adoption du drapeau national en 1965, le « Union Jack » a servi de symbole national officiel confirmé à partir de 1904. C'est le drapeau sous lequel les troupes canadiennes ont combattu au cours de la Première Guerre mondiale. Il est toujours présent au Canada, puisqu'il fait partie intégrante des drapeaux provinciaux de l'Ontario, du Manitoba et de la Colombie-Britannique.

Au Canada, on arbore le « Union Jack » pour deux raisons. Premièrement, c'est le drapeau national du Royaume-Uni et, deuxièmement, il symbolise notre appartenance au Commonwealth et notre allégeance à la Couronne, ainsi qu'en a décidé le Parlement le 18 décembre 1964.

L'ordre de préséance par rapport aux drapeaux provinciaux et territoriaux varie selon la raison pour laquelle le « Union Jack » est arboré. Tel qu'il est vu par le spectateur:

  • lorsqu'il représente le Royaume-Uni en tant que pays souverain, il a préséance sur les drapeaux des provinces et ceux des territoires;
  • lorsqu'il symbolise l'appartenance du Canada au Commonwealth ou son allégeance à la Couronne - par exemple, lors d'une visite royale - le « Union Jack » est un drapeau « symbolique » et à ce titre flotte après tout autre drapeau.

Si le « Union Jack » est arboré lors de la visite au Canada d'une personne qui représente le Royaume-Uni, on applique la disposition normale, soit un drapeau national et un « Union Jack ». Dans certaines occasions, on jugera peut-être nécessaire d'ajouter un drapeau provincial. C'est alors le « Union Jack » qui a la préséance sur le drapeau provincial, puisqu'il représente le Royaume-Uni.

Lorsque les installations matérielles le permettent, le « Union Jack » doit être arboré en même temps que le drapeau national aux immeubles fédéraux, aux aéroports et dans les bases militaires et établissements à l'intérieur du Canada, du lever au coucher du soleil, tous les ans, les jours suivants :

  • le jour où l'on célèbre officiellement l'anniversaire de Sa Majesté la reine, le lundi précédant le 25 mai;
  • le jour de l'anniversaire de la proclamation du Statut de Westminster (11 décembre);
  • le jour où l'on célèbre officiellement la journée du Commonwealth (deuxième lundi de mars).

Par « installations matérielles », on entend au moins deux mâts. Le drapeau national a préséance et ne doit pas être remplacé par le « Union Jack ». S'il n'y a qu'un seul mât, on ne prend pas de dispositions pour en faire installer un deuxième.

Le « Union Jack » peut flotter en même temps que le drapeau national à côté du monument national aux morts de la guerre et en d'autres endroits publics appropriés, au Canada, à l'occasion de cérémonies marquant l'anniversaire d'événements auxquels ont participé les Forces canadiennes et d'autres forces du Commonwealth.